L'Étrange Festival - XXIIe édition - 7 au 18 septembre 2016
English version
Le cryptocinéma de Jodorowky

Le cryptocinéma de Jodorowky

Samedi 10 septembre 2016 à 15h30, Forum des Images, salle 300

En 2010, le réalisateur de El Topo, Santa Sangre et La Montage sacrée venait présenter à L’Étrange Festival une carte blanche forcément hallucinante et hallucinée. À cette occasion, il avait choisi de décoder pour nous sous le prisme de son regard mystique un classique du cinéma, qui prenait ainsi un sens nouveau. À l’occasion de la programmation cette année de Poésie sans fin, sa dernière réalisation, c’est avec plaisir que nous vous proposons une nouvelle fois cette crypto-séance du maître de cérémonie Alejandro Jodorowsky, qui s’annonce déjà comme un des moments les plus attendus de cette édition.

Gaumont vu par L'Étrange Festival

Gaumont vu par L'Étrange Festival

Plus ancienne société de production cinématographique au monde, Gaumont est aussi distributrice d’un catalogue aussi varié qu’éclectique. Garante d’une certaine qualité, elle a su faire appel aux meilleurs techniciens en n’hésitant pas à donner vie à des films aussi bien populaires, dans le sens le plus noble du terme, que plus confidentiels et audacieux. Dès l’époque du muet, la société, créée en 1895 par Léon Gaumont, estampillée de sa célèbre marguerite (en hommage à la mère du fondateur), multiplie les réussites, avec des serials comme Fantomas ou Les Vampires de Louis Feuillade, avec des créations d’Alice Guy, considérée comme la première réalisatrice au monde, ou avec celles signées Jacques Feyder, Marcel L’Herbier ou Raymond Bernard.

Si l’arrivée du cinéma parlant, la concurrence hollywoodienne, puis l’évolution des technologies et des supports furent fatales pour bon nombre de sociétés hexagonales, Gaumont a toujours su traverser ces crises et se réinventer, tout en proposant à ses réalisateurs fidèles une liberté à l’intérieur du système. C’est ce qui permit à Georges Lautner de signer les vénéneux Galia et La Route de Salina ; Michel Deville put ainsi faire le radical Dossier 51 , Werner Herzog put rendre hommage au Nosferatu de Murnau et Michel Hazanavicius réinventa et détourna OSS 117 . C’est au sein du même catalogue que l’on trouve Black Moon de Louis Malle, La Chute de la maison Usher de Jean Epstein ou La Main du Diable de Maurice Tourneur, indices évidents de l’appétence de Gaumont pour les productions étranges. La preuve par 14 à travers une anthologie spécialement concoctée par notre équipe.

Toutes les séances de ce cycle se tiennent au cinéma Gaumont Les Fauvettes, partenaire du festival.

L'Étrange Musique

L'Étrange Musique

Vendredi 16 septembre 2016 à 20h00, Forum des Images, salle 500

UNE SOIRÉE, TROIS PERFORMANCES EXCEPTIONNELLES!

Retour de flamme

Retour de flamme

Dimanche 18 septembre 2016 à 16h15, Forum des Images, salle 300.

Une nouvelle séance exceptionnelle en compagnie du truculent Serge Bromberg, qui nous présentera la version restaurée d'un bijou du septième art.

Séance en partenariat avec Lobster Films.