L'Étrange Festival - XXIIe édition - 7 au 18 septembre 2016
English version
  • Les inscriptions de films et courts métrages pour l'édition 2017 de L'Étrange Festival sont ouvertes jusqu'au 15 juin 2017 à 23h59.

    Aller au formulaire d'inscription.

Focus Shohei Imamura

Focus Shohei Imamura

Né en 1926, Shōhei Imamura trouve sa vocation en découvrant L’Ange Ivre d’Akira Kurosawa. Pendant six ans, il suit des études à l’université de Waseda et rentre en 1951 à la Shochiku comme assistant de Kobayashi, Ozu ou encore Yuzo Kawashima. Lorsque ce dernier rejoint la mythique Nikkatsu en 1954, il le suit et devient son scénariste attitré. En 1958, il passe à la mise en scène avec Désirs Volés, suivis de Devant la gare de Nishi-Ginza, puis Désir inassouvi, tous déjà empreints de ce goût pour la classe populaire et tournés dans un style naturaliste qui frôle le documentaire. En 1959, le studio lui commande Mon deuxième frère, dont le succès lui permet de réaliser Cochons et cuirassés, brûlot passionnant contre l’occupant américain. Qualifié d’anthropologue, il enchaîne  les films marquants durant toutes les années 60. Comme ses personnages, il est à la recherche de liberté, et crée donc sa société de production en 1966. Après l’échec commercial de Profonds désirs des dieux, il se tourne vers la télévision et ouvre une école de cinéma, jusqu’à un retour fracassant en 1979 avec La Vengeance est à moi. Dès lors, il enchaînera avec la même énergie et le même regard d’écorché vif les œuvres contestataires qui questionnent les travers moraux du Japon. Après La Ballade de Narayama en 1983, il rejoint le club très fermé des double-palmés à Cannes avec L’Anguille (1997). Il nous quitte en 2006, cinq ans après son dernier morceau de bravoure (De l’eau tiède sous un pont rouge). Une décennie plus tard, il est temps de replonger dans son univers iconoclaste, frondeur et profondément sensuel.