Danger, planète inconnue

Une sonde découvre une planète inconnue cachée derrière le Soleil et diamétralement opposée à la Terre. Deux astronautes sont choisis pour explorer ce nouveau territoire, mais la mission ne se passe pas comme prévu...

Forts du succès de la série télé Les Sentinelles de l’air, qu’ils adaptent tout d’abord pour le cinéma, Gerry et Sylvia Anderson font appel à l’Américain Robert Parrish (Casino Royale) à qui ils confient cet ambitieux film de SF interprété par Roy Thinnes (David Vincent dans Les Envahisseurs) et Ian Hendry (Répulsion, La Loi du milieu, Théâtre de sang). Malgré son échec à sa sortie, le film est aujourd’hui considéré comme l’une des réussites majeures de Gerry Anderson, préfigurant ses séries UFO et Cosmos 1999.

Jean-Pierre Dionnet

Avant de vous le proposer je voulais le revoir: c’était le film de science fiction le plus dingue que j’ai vu de ma vie.

Ce n’était pas 2001 dont mon maître d’abord, collègue ensuite, Jacques Goimard, disait qu’en dix ans il en avait fait dix analyses différentes à la Sorbonne et que toutes se tenaient.

Je l’ai revu: ça rendrait presque Alice au pays des merveilles raisonnable: un film de fou.

Il a été produit par Gerry et Sylvia Anderson (alias Lady Penelope) et leurs collaborateurs habituels pour toutes leurs séries utilisant la supermarionation. Célèbres chez nous avec Les Sentinelles de l’Air avec leurs poupées animées, ils écrivaient tout à deux, Sylvia dessinait les costumes et designait les fusées, armes futurs, le mobilier, etc... Même le Japon fut fasciné et un des créateurs du Walkman Sony m’avait dit s’être inspiré de leur vision du futur.

Danger, planète inconnue sera leur seul film avec des acteurs véritables mais ils récidiveront ensuite avec la série télé UFO.

J’ai demandé à Bertrand Tavernier, LE spécialiste de Robert Parrish (dont le dernier film Mississipi Blues fut d’ailleurs co-réalisé à deux mains avec lui) ce que Parrish, enfant d’Hollywood, qui jouait petit dans les films de Ford avant de réaliser deux des meilleurs films de Robert Mitchum : L’aventurier du Rio Grande, et L’Enfer des tropiques (ensuite, il partit en Europe faire une série de films de plus en plus bizarres, dont même un faux western italien en Espagne) – je lui ai donc demandé ce que Parrish pensait de Danger, Planète Inconnue. Il ne l’aimait pas, trouvant les acteurs un peu raides, à commencer par Roy Thinnes, alias David Vincent, dans "Les envahisseurs".

Normal pour des films des Anderson à mon sens. À noter contrario le jeu incroyablement sobre et si court d’Herbert Lom.

Donc : on a découvert qu’il y a, de l’autre côté du soleil, une planète inconnue. Deux astronautes vont s’y rendre et revenir: dès lors rien ne va plus.

Doppelgänger. Copie neuve. 1969. Couleur. 101mn. VOSTF. Royaume-Uni / États-Unis. Science-fiction.
Réalisation: Robert Parrish. Production: Brian Burgess. Scénario: Gerry Anderson, Sylvia Anderson. Montage: Len Walter, Barry Gray. Photographie: John Read. Avec: Roy Thinnes, Ian Hendry, Patrick Wymark, Lynn Loring.
VDM: Video Digital Multimedia Geek le mag Canal+ Chaos Reign La Spirale Agnès b. Première Lobster films Nova, le grand mix La septième obsession ScreenAnarchy Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Île de France Ville de Paris