Atomic Café

On dit souvent qu’un peuple qui vit dans la peur est un peuple docile. C’est certainement pour prouver cet adage que Jayne Loader, Kevin Rafferty et Pierce Rafferty se sont amusés à monter des dizaines et des dizaines d’heures d’images diverses - publicités, émissions télé, films éducatifs, archives gouvernementales... - témoins des prémices de la guerre nucléaire et de la peur de la bombe atomique alors imminente.

Un document fascinant d’un climat tour à tour anxiogène, absurde et hilarant, récemment sélectionné pour être conservé dans le registre national du film des États-Unis par la Bibliothèque du Congrès de par son importance historique et culturelle.

Clotilde Courau

Vous appréciez les comédies musicales, les masques à gaz, les pin-ups et les abris antiatomiques ? Vous ne pouvez pas rater The Atomic Cafe ! Nos grandes périodes historiques se distinguent par certaines psychoses qui leur sont propres. Ainsi, les années 2010-2030 resteront dans les annales par notre fascination pour un potentiel effondrement économique, puis climatique. Sous la forme d’un cut-up de films de propagande, d’actualités et de publicités télévisuelles, The Atomic Cafe jette un regard aussi drôle qu’affûté, cruel et irrévérencieux, porté par une bande-son décoiffante, sur l'obsession américaine pour une guerre nucléaire terminale dans les années 1950.

Il s’avère souvent utile de regarder en arrière pour mieux comprendre l’époque que nous traversons et la manière dont est manipulée la perception que nous en avons, ce que nous propose ici ce « grand film d’horreur comique ».

The Atomic Cafe. 1982. Noir et blanc et couleur. 86mn. VOSTF. États-Unis. Documentaire.
Réalisation: Jayne Loader, Kevin Rafferty, Pierce Rafferty. Scénario: Jayne Loader, Kevin Rafferty, Pierce Rafferty. Montage: Jayne Loader, Kevin Rafferty. Musique: Charles Wolfe.
Agnès b. VDM: Video Digital Multimedia La Spirale Nova, le grand mix Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Île de France La septième obsession Chaos Reign ScreenAnarchy Première Lobster films Geek le mag Ville de Paris Canal+