De 1978 à 1993, pas loin de la gare londonienne de King's Cross, le Scala Cinéma programmait les films les plus inclassables, les plus fous, les plus licencieux de la planète, et sa fermeture il y a plus d’un quart de siècle n’y changea rien : cette salle, qui mélangeait aussi bien des classiques de Bergman que des chefs d’œuvre des Midnight Movies signés Alejandro Jodorowsky ou Russ Meyer, était déjà entrée dans la légende de la contre-culture. Fondé par Stephen Woolley, initialement à Tottenham Street, dans le centre de Londres, puis deux ans plus tard dans sa résidence de longue date à King's Cross, le Scala a aussi accueilli bon nombre d’évènements éphémères et artistiques, que ce soient des concerts mythiques (Joy Division, Throbbing Gristle, Divine) ou des expositions de photos.

Parmi les plus grands succès du lieu, on trouve les films boudés par les salles traditionnelles mais aujourd’hui considérés comme des films cultes à l’instar de Thundercrack de Curt McDowell et de Cafe Flesh de Stephen Sayadian. Souvent programmé, le cinéaste John Waters sera d’ailleurs invité lors d’une séance mémorable : "C'était comme rejoindre un club privé. Je me souviens que le public était encore plus fou que tout ce que j’ai pu voir en Amérique. Peut-être étaient-ils en extase, je ne sais pas, mais c’était un public vraiment bruyant. C’était génial, presque effrayant."

Auteur de nombreux ouvrages sur Jean Genet ou The Crying Game, historienne et journaliste active dans le cinéma marginal, Jane Giles travailla quelques années comme responsable de la programmation au Scala. Elle a récemment publié un ouvrage définitif sur la salle mythique, et nous propose une anthologie afin de retrouver le temps de quelques films la folie de ces séances.

 

-- SCALA!!! by Jane Giles --

«La Scala était magique. C'était comme rejoindre un club - un club très secret, comme un gang de motards ou quelque chose comme ça. C'était comme un country club pour les criminels, les fous et les gens défoncés. Ce qui est une bonne façon de voir des films» – John Waters

Une salle à l'atmosphère exceptionnelle avec un écran géant tâché de bière, des grafs sur les murs, des chats en résidence et un auditorium abrupt qui tremblait à chaque fois qu'une rame de métropassait sous l'immeuble. La Scala attirait un public venu de partout. Plus d'un million de personnes ont franchi ses portes parmi lesquels des artistes, des écrivains, des musiciens et de étudiants qui deviendraient cinéastes: Peter Strickland,Ben Wheatley, Martin McDonagh, James Marsh, Carol Morley, Joe Cornish. Christopher Nolan garde toujours sa dernière carte de membre dans son portefeuille, plus de 25 ans après la fermeture.

Ghosts... of the Civil Dead
Ghosts... of the Civil Dead

Plantée au milieu du désert australien, une prison de nouvelle génération, conçue comme une galerie marchande et peinte aux couleurs d’une halte-garderie, est coupée de tout approvisionnement sans explication. La tension monte entre les détenus...

Santa sangre
Santa sangre

Fenix est le fils d’Orgo, un Américain lanceur de couteaux, et de Concha, une trapéziste amputée par son mari. Enfermé dans un asile, Fenix se rappelle son enfance passée avec ses parents dans ce cirque, aux côtés du nain Aladin, de la belle trapéziste Alma, de la femme tatouée et d’autres personnages hauts en couleur.

Taxi Zum Klo
Taxi Zum Klo

Frank est un citadin trentenaire, qui vit son homosexualité avec gourmandise. Et quand il n’enseigne pas dans une école élémentaire avec un sens remarquable de la pédagogie, il cherche l’aventure d’un soir, jusqu’à croiser la route de Berdn, caissier dans un cinéma.

Ville de Paris VDM: Video Digital Multimedia Nova, le grand mix Lobster films Première La septième obsession Canal+ Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Île de France ScreenAnarchy Geek le mag Agnès b. La Spirale Chaos Reign