Avoir vingt ans dans les Aurès

Poster Avoir vingt ans dans les Aurès

En 1961, un groupe de Bretons pacifistes est appelé à combattre en Algérie. Peu à peu, au contact du lieutenant Perrin qui les forme, ces jeunes hommes vont apprendre à tuer et à y prendre goût.

Immense cinéaste militant, René Vautier a toujours utilisé le cinéma comme une arme de dénonciation et d’indignation, contre la colonisation, contre les injustices sociales. Censuré par les autorités de l’époque, Grand prix de la Semaine de la critique au Festival de Cannes 1972, Avoir 20 ans dans Les Aurès marque une date dans la représentation de la guerre d’Algérie par son approche frontale de l’horreur. L’improvisation de comédiens inexpérimentés rejouant des séquences tirées de témoignages d’appelés ajoute au brûlot politique un saisissant portrait de jeunesse.

Avoir vingt ans dans les Aurès.

1972
Couleur - 100mn - Français
France.
Guerre, Drame.
Réalisation: René Vautier.
Production: Yves Benier.
Scénario: René Vautier.
Montage: Nedjma Scialom.
Photographie: Pierre Clément, Daniel Turban.
Musique: Yves Branellec, Bernard Ramel, Pierre Tisserand.
Avec: Alexandre Arcady, Hamid Djellouli, Philippe Léotard, Jacques Canselier.
Pierre Bordage

J’ai une histoire particulière avec le film de René Vautier. La première fois que je l’ai vu, c’était en… Algérie, dans un cinéma de Sidi Bel Abbès, en 1974. Le public algérien ayant l’habitude de manifester bruyamment ses émotions, les sifflets et les huées accompagnaient chaque brutalité, chaque violence, chaque exaction du commando français, constitué d’anciens insoumis, lâché dans les Aurès. Je me suis dit que, s’ils découvraient que j’étais français, j’allais me faire agresser à la sortie de la salle, mais c’est l’inverse qui s’est produit, les Algériens m’ont accueilli à bras ouverts, sans rancune, sachant faire la différence entre les horreurs de la guerre et un jeune Français de 19 ans venu rendre visite à un ami de fac. Deuxième coïncidence : j’ai rencontré à Nantes en 1974, juste avant de partir en Algérie, une étudiante originaire des Aurès, une Chaouie d’Oued Taga, avec laquelle je me suis marié une dizaine d’années plus tard. Je me suis donc intéressé de près à l’histoire de ce pays. Contrairement aux États-Unis, où les films sur le Vietnam, nombreux à l’issue du conflit, ont taillé profondément, parfois brutalement, dans les plaies encore à vif, la France a eu du mal à s’interroger sur sa dernière guerre coloniale longtemps dénommée les "événements". C’est dire si le film de René Vautier, seule œuvre à  questionner la guerre d’Algérie, est d’une importance capitale. Outre l’opprobre qu’elle lui a valu de la part d’hommes politiques ou d’anciens officiers supérieurs, elle a été longtemps censurée à la télévision, comme si la France refusait de se reconnaître dans le miroir tendu par ces anciens insoumis transformés en brutes tortionnaires. Je suis heureux de pouvoir revoir en version restaurée, dans les meilleures conditions, ce film qui reste un modèle pour un cinéma libre, indépendant et engagé.

Lobster films Chaos Reign Geek le mag La Spirale Culturopoing.com Canal+ Ville de Paris VDM: Video Digital Multimedia Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Île de France
Éditions précédentes: 2020 2019 2018 2017 2016
© L'Étrange Festival 2021