Junk head

Poster Junk head

Les hommes ne meurent plus, mais ne procréent plus non plus. Leurs clones, qui effectuaient docilement les tâches les plus dangereuses et fatigantes, se sont rebellés, exilés dans un immense monde sous-terrain...

2014 : Takahide Hori, un décorateur d'intérieur japonais de 43 ans, laisse pantois ceux qui découvrent Junk Head, petit bijou post apocalyptique de trente minutes en stop motion, qu'il fabriqua tout seul durant quatre ans. 2017 : après maints obstacles douloureusement surmontés, toujours en solo, il le prolonge en long-métrage. Sorti au Japon cette année, Junk Head, c’est un peu Giger dialoguant avec les frères Quay, avec Tetsuo pour modérateur. Le tranchant métallique cyberpunk s'arrondit au contact de poupées, avec un ingrédient essentiel : un humour déjanté, à l'instar de ces dialogues incohérents sous-titrés en langage intelligible. Un génie est né et vous livre son univers hallucinant où riment amour, gore et beauté.

Junk head.

2017
Couleur - 101mn - VOSTF
Japon.
Animation, Science-fiction, Comédie.
Réalisation: Takahide Hori.
Scénario: Takahide Hori.
Photographie: Takahide Hori.
Musique: Takahide Hori.
Avec: Takahide Hori.
Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Île de France VDM: Video Digital Multimedia Geek le mag Canal+ La Spirale Ville de Paris Chaos Reign Lobster films Culturopoing.com
Éditions précédentes: 2020 2019 2018 2017 2016
© L'Étrange Festival 2021