Les femmes naissent deux fois

Poster Les femmes naissent deux fois

Koen, une geisha des bas quartiers, entretient des relations avec des hommes de tous âges. Un jour, Tsutsui, un client qui pourrait être son père, lui propose un amour exclusif.

Cinq ans après Mizoguchi, à la manière d’une suite plus légère de La Rue de La Honte (dans laquelle l’actrice jouait déjà), Yûzô Kawashima explore l’évolution du statut de la geisha, dans une forme disparate qui fait écho à l’existence tristement immobile de son héroïne. Avec Koen – fabuleuse Ayako Wakao – cherchant à garder le sourire en toute circonstance lorsque sa vie n’est que déception, Kawashima propose l’émouvant portrait d’une femme qui sous couvert de sa profession cherche en vain à combler sa solitude, à être aimée et respectée. L’une de ses œuvres les plus subtilement mélancoliques.

Onna Wa Nido Umareru.

1961
Couleur - 99mn - VOSTF
Japon.
Drame.
Réalisation: Yûzô Kawashima.
Scénario: Toshirô Ide, Yûzô Kawashima.
Photographie: Hiroshi Murai.
Musique: Sei Ikeno.
Avec: Ayako Wakao, Sô Yamamura, Jun Fujimaki, Furankî Sakai, Kyû Sazanka.
Culturopoing.com La Spirale Chaos Reign Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Île de France Canal+ Geek le mag Ville de Paris VDM: Video Digital Multimedia Lobster films
Éditions précédentes: 2020 2019 2018 2017 2016
© L'Étrange Festival 2021