En Angleterre occupée

En Juin 1940, l’Allemagne nazie envahit l’Angleterre après la retraite des Anglais à Dunkerque. Peu à peu, la résistance britannique disparaît.

Avant de devenir respectivement historien du cinéma et spécialiste de l’histoire militaire, Kevin Brownlow et Andrew Mollo commencent en 1956, à l’âge de 18 ans, la production de ce film qui mettra huit ans avant d’arriver à terme, et ce grâce à l’aide précieuse de vétérans de guerre, et de cinéastes tels Tony Richardson et Stanley Kubrick. Instantanément, on est cueilli par la reconstitution minutieuse de ce projet, à propos duquel le cinéaste Chris Marker déclara : “Il se trouve que le seul film réaliste sur 39-40 est imaginaire”.

Michael Moorcock

A la fin des années 50, dans le quartier de Soho à Londres, alors le coin des artistes et de l'industrie du sexe, une annonce fut diffusée dans les cafés, bars et pubs, recherchant des figurants bénévoles pour un nouveau film. En tant que jeune musicien de blues et écrivain, j'étais particulièrement intéressé par le sujet du film, qui évoquait des thèmes qui mûrissaient alors dans mon propre esprit. Le film était réalisé avec un tout petit budget sur plusieurs années par un adolescent à peine plus vieux que moi, Kevin Brownlow. Aujourd'hui un restorateur et un historien réputé, Brownlow travaillait alors dans le cinéma à petit budget, dont le centre était à Soho, où il entendit deux hommes parlant allemand dans la rue. Comme moi, Brownlow était quelque peu dégouté par le triomphalisme suffisant de certains médias anglais qui suggèraient que le nazisme n'aurait jamais pu se développer en Angleterre. Simultanément il avait aussi trouvé un livre de photos de Paris sous l'occupation, publié par les Forces Françaises de Libération en 1944. Ceci lui donna l'idée d'un film dans lequel l'Angleterre aurait capitulé en 1940 et, la résistance exceptée, aurait été extrêmement complaisante avec les conquérants nazis. Durant les quelques années suivantes, avec l'historien spécialiste Andrew Mollo et des dizaines d'acteurs bénévoles comme moi, Brownlow a du se battre pour terminer son film puis ensuite pour le tirer des griffes de United Artists qui l'avaient "enterré". Censuré par United Artists et la BBC, critiqué à droite et à gauche, taxé d'antisémitisme à cause de sa présentation juste d'authentiques fascistes britanniques déversant leurs horreurs et s'auto-condamnant de fait, le film a été vigoureusement défendu pour son aspect "connais ton ennemi comme toi-même".  Réalisé avec un budget minuscule par des enthousiastes, ce film porte un message peut-être encore plus urgent aujourd'hui qu'il ne l'était dans les années 50.

It Happened Here. 1964. Noir et blanc. 93mn. VOSTF. Grande-Bretagne. Dystopie.
Réalisation: Kevin Brownlow, Andrew Mollo. Production: Kevin Brownlow, Andrew Mollo. Scénario: Andrew Mollo, Kevin Brownlow. Montage: Kevin Brownlow. Photographie: Kevin Brownlow, Peter Suschitzky. Musique: Anton Bruckner. Avec: Pauline Murray, Sebastian Shaw, Bart Allison, Reginald Marsh.
Première Nova, le grand mix ScreenAnarchy La septième obsession Chaos Reign Lobster films Ville de Paris Geek le mag Canal+ Agnès b. La Spirale Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Île de France VDM: Video Digital Multimedia