Ni dieux ni maîtres

En l’an 1215, le terrible seigneur Ocam enlève une jeune fille dans un village. Avec l’aide d’un mystérieux étranger, quelques villageois décident de partir libérer la prisonnière.

Le réalisateur Éric Cherrière, à qui on doit déjà le très intéressant Cruel, fait le pari fou de réaliser un film français d’aventure plongé en plein cœur de l’ère médiévale, qui mêle des influences aussi diverses que le jeu vidéo, La Sorcière de Michelet, The Raid, Gustave Doré et Chang Cheh. N’hésitant pas à prendre des risques, il nous propose à travers le personnage charismatique de l’étranger un équivalent des grandes figures du western qui affronte ses ennemis dans des chorégraphies époustouflantes.

Ni dieux ni maîtres. 2019. Couleur. 78mn. Français. France. Aventure.
Réalisation: Éric Cherrière. Production: Éric Tavitian, Tim Belda, Fréderic Fiore. Scénario: Éric Cherrière, Isabelle Desesquelles. Montage: Jean-Christian Tassy. Photographie: Mathias Touzeris. Musique: Olivier Cussac. Avec: Saleh Bakri, Jenna Thiam, Pascal Greggory.
Agnès b. La septième obsession La Spirale Ville de Paris Lobster films VDM: Video Digital Multimedia Chaos Reign Première Canal+ Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Île de France Geek le mag Nova, le grand mix ScreenAnarchy