L'Étrange Festival - XXIIIe édition - 6 au 17 septembre 2017
Menu
Poster 2017

Fraternité!

« Le cinéma là où on ne l’attend pas ». Cette définition de la manifestation donnée par un journaliste trouve peut-être sa confirmation dans ce cru 2017. À l’heure où la plupart des œuvres s’envisagent par le prisme de la série TV, il est salvateur (rassurant ?) de voir certains cinéastes chercher encore vers d’autres voies.

Constat partagé par différentes chapelles qui se joignent à nous, cette année, afin d’amplifier cette vibration. La première d’entre elles, le Festival Internacional de Cinema Fantàstic de Catalunya, manifestation la plus ancienne au monde autour des cinématographies que nous défendons, s’invite à L’Étrange afin d’y fêter ses 50 printemps pour une programmation catalane survitaminée.

Fleuron du bon goût et chantre de la culture des marges, Mauvais Genres, la meilleure émission de radio française, atteint cette année sa deuxième décennie en grande forme. Le prétexte parfait pour offrir au maître Angelier et à ses chroniqueurs la liberté d’une programmation forcément hors-piste.

La nouvelle génération n’est pas en reste puisque BiTS, l’émission du web la plus pertinente du moment, s’installe pour une soirée geekissime et pleine de surprises !

Adulés aux quatre coins de la planète, Jaume Balagueró et Álex de la Iglesia, les plus solides ambassadeurs du nouveau cinéma de genre espagnol, trouvent le temps de nous rendre visite. Le premier par l’entremise d’un carte blanche impeccable, le second pour un focus à l’occasion de la sortie de son nouveau film, parfait contrepoint d’un cinéma de plus en plus sclérosé.

À la faveur d’une très belle exposition-rétrospective à la Halle Saint Pierre, Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, le célèbre et turbulent duo du cinéma français se retrouve enfin pour nous offrir une carte blanche à quatre mains et aux petits oignons.

L’un des secrets les mieux gardés du cinéma belge, le réalisateur-producteur Boris Szulzinger, nous fait l’honneur de sa présence inédite pour un focus permettant la redécouverte sur grand écran de ses principaux films.

Une édition sans spectacle vivant ne saurait être complète. Cette année c’est au mystique Tom de Pekin que revient l’honneur d’une soirée- performance au fort pouvoir shamanique. Serge Bromberg et son inépuisable Retour de flamme met la barre très haut et nous propose une splendide restauration 4K d’un des films essentiels de l’histoire du cinéma japonais.

Enfin, la bataille fait rage pour la Compétition Internationale puisque pas moins de 24 films sont en lice pour le Grand Prix ainsi que celui du Public.

Rajoutez à ce foisonnant programme la Compétition Internationale de Courts Métrages ainsi que les rituelles découvertes venues du monde entier et vous obtenez probablement la plus belle proposition cinématographique de la rentrée.

Pari tenu !